Jul 11 2014

Une solution d’investissement

Une solution d’investissement est forcément imparfaite et comporte des avantages et des inconvénients. Il est nécessaire bien souvent de choisir entre deux paramètres aux conséquences opposées.

 

En effet, l’investissement en bourse est une source incroyable de frustration. La fameuse dualité de la vie s’y manifeste en permanence. Tout n’est qu’une question de réglage. Par exemple, accroître le taux des réussite des opérations se fait forcément au détriment du ratio gain / perte et donc au final, à la probabilité de survie de l’intervenant. Augmenter la rentabilité moyenne passe obligatoirement par l’augmentation des prises de risque. Jouer la hausse d’une action provoque des pertes en cas de baisse du titre. Bref, rien n’est parfait. Tout n’est qu’arbitrage et choix de l’épargnant entre deux contraires. La plupart du temps, ces choix sont fait de manière inconsciente. L’investisseur, motivé par sa cupidité et son ego, se fait piéger bien avant d’avoir compris ces mécanismes qui transforment un intervenant quelconque (voire les statistiques ci-dessus concernant les vrais résultats obtenus par les investisseurs) en un professionnel confirmé des marchés.

 

Alors, choisir une technique d’investissement en particulier s’analyse. Je l’ai fait dès que j’ai accepté de faire ce livre. J’ai à nouveau posé des règles. En voici la liste.


May 26 2014

Forex : Mon Coup de Gueule !

J’ai voulu écrire ce livre en réaction à ce qui se passe en cette fin d’année 2001 sur les marchés financiers en France. Une sorte de coup de gueule. Peut être que le marché baissier actuel régulera un peu à l’avenir les excès commis, en éliminant les intervenants les moins sérieux. En attendant, je constate tous les jours que les publications de conseils et autres relèvent plus du casino que du trading. Une sorte de rêve éveillé, qui consiste à prendre les fantasmes pour la réalité. Il y a quelques mois, certains journalistes n’hésitaient pas à écrire que les chômeurs pouvaient jouer en bourse et résoudre leur problème d’emploi par ce moyen !!! Ce genre de propos me laisse perplexe. En effet, lorsque je confronte mon expérience de trader forex, à savoir que ce jeu est extrêmement difficile à pratiquer, extrêmement complexe à aborder intellectuellement, avec l’approche en cours depuis deux ans, la bourse, c’est facile, je suis bon en finance…etc, je ne m’y retrouve pas.

broker forex

Les marchés sont quasiment des jeux à somme nulle. Les intervenants s’affrontent les uns contre les autres. L’argent gagné par les premiers est perdu par les seconds. Alors, penser que des traders de banque avec dix ans d’expérience et des milliers d’heures d’observations, puissent facilement et gentiment donner leurs capitaux sous gestion à des chômeurs avec seulement quelques mois de réflexions et de connaissances, il y a quelque chose qui ne passe pas. Définitivement, je me dis que ce n’est pas possible.

J’ai essayé d’écrire un livre réaliste sur l’analyse graphique. Mon style et mes propos ne sont pas toujours du meilleur effet. La passion m’entraîne probablement à dire ce que je ne devrais pas. Trop de moi je, moi je, moi je, en dénonçant ce que finalement je suis moi-même en train de faire. Je m’en excuse dès ici, maintenant, pour ces longueurs inutiles. J’ai essayé, mais je ne suis jamais parvenu à me contrôler ! Toutefois, j’ai également tenté de délivrer les connaissances que j’ai accumulé au cours de nombreuses années de trading forex chez avatrade. J’ai pu expérimenté les techniques qui vieillissaient mal et les séparer de celles qui au fil du temps, permettaient finalement de s’en sortir. J’ai placé l’accent sur le côté pratique. En effet, récemment, un conseiller qui s’est mis à trader pour son compte propre sur le CAC 40 Future me disait : « le trading et le conseil, c’est vraiment deux mondes différents  » ! Prendre une position et la gérer d’un bout à l’autre est vraiment plus dure que l’analyse intellectuelle d’une configuration. C’est donc pourquoi je ne me suis pas contenté de lister et tester des « patterns » graphique. J’ai également apporté des éléments de réflexion sur le contrôle du risque et l’adéquation par exemple du nombre de signaux à la taille d’un portefeuille. La rentabilité et le risque sont indissociables à mes yeux.

Il est impératif de savoir pourquoi on gagne et pourquoi on perd. Je ne crois pas à la logique du coup de bourse par coup de bourse. Les opérations sont liées les unes aux autres. Ca ne sert à rien de réussir un superbe gain pour aller le reperdre 18 mois plus tard. La constance est un rêve si doux. Je veux croire définitivement à la construction de la réussite d’un trader, qui passe par la protection du capital initial et la protection des gains mois après mois. La flamboyance ne paye pas son homme sur les marchés.